Atelier improvisé

Vous savez, ça commence comme un de ces mauvais rêves, quand on doit passer un examen mais qu’on n’a rien révisé. On se perd dans les couloirs d’un lycée labyrinthique, en proie à une panique sourde. Les jambes pèsent 10 tonnes, les yeux ne voient plus, on se retrouve à poil devant une foule menaçante, battant désespérément des bras pour s’envoler. Un grand classique.
Hé bien, vous voyez ce cauchemar, je l’ai vécu. Mais en pire…

Atelier improvisé

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *