Le médecin qui manquait d’humanité

Le médecin qui manquait d'humanité

 

Je me suis souvent demandé s’il fallait en parler. Le sujet n’est pas franchement gai et après tout cette histoire est derrière moi. Mais en écoutant une amie qui a récemment fait une fausse couche et qui s’est retrouvée en pleurs face à l’indifférence glaciale du personnel médical de l’hôpital, les souvenirs sont revenus.

Le ton froid et détaché du radiologue qui m’annonce que le cœur de l’embryon ne bat plus, comme s’il commentait le cours de la bourse.
Il faut nettoyer tout ça.
Ok, je note, il faut nettoyer tout ça.
Les déchets de la muqueuse utérine, mon futur bébé, mes espoirs, mon amour naissant, nettoyés !
Allez, rhabillez-vous madame et surtout pas de larmes dans mon cabinet.

C’est normal que certains médecins se blindent à force d’annoncer de mauvaises nouvelles, mais on aimerait juste un peu d’empathie, quelques mots du genre « je suis désolé » ou « ça va aller pour rentrer ? ».
Pas grand-chose en fait, juste un peu d’humanité.

17 commentaires sur “Le médecin qui manquait d’humanité

  1. Ophélie G.
    26 avril 2016 à 16 h 07 min

    Je ne savais même pas que c’était possible de manquer d’inhumanité à ce point-là. Ça ne devrait pas être permis de s’entendre dire quelque chose comme ça..

  2. Cochon
    27 avril 2016 à 8 h 55 min

    Oui, il y en a à qui quelques cours de psychologie ne seraient pas du luxe !

  3. KosmoZ
    27 avril 2016 à 19 h 15 min

    Mon p’tit Cochon, je sais que ce n’est pas grand chose mais je te fais un gros bisou, smack !

  4. Cochon
    27 avril 2016 à 21 h 01 min

    Merci KosmoZ ! :)

  5. Nadine H.
    27 avril 2016 à 21 h 47 min

    Cette histoire serre vraiment le coeur, rétrospectivement. Le « docteur » en question fait preuve d’un détachement, d’une légèreté insupportables : on croirait un mécano commentant les problèmes d’une voiture. Il n’est certainement pas le seul dans la profession. Une pensée de compassion pour toutes les patientes qui ont subi, qui subissent encore cela…

  6. Nicole Lagache
    28 avril 2016 à 6 h 05 min

    On dirait mon histoire vécue il y a 30 ans.  » Et pourquoi pleurez-vous, Madame? « 

  7. Cochon
    28 avril 2016 à 8 h 24 min

    Nadine : L’analogie avec le mécano est très juste, malheureusement…

    Nicole : C’est incroyable, tous ces témoignages qui se recoupent. Je n’avais quasiment jamais parlé de ma fausse couche, par pudeur je pense, mais en publiant cet article je me suis rendue compte que dans mon entourage, beaucoup de femmes avaient vécu une expérience similaire à la mienne avec des membres du personnel médical. Un discours froid, neutre et sans aucun tact pour leurs patientes en souffrance psychologique.

  8. Ali
    28 avril 2016 à 8 h 53 min

    Je ne sais pas si c’est des COURS de psychologie ou un SUIVI psychologique, qu’il leur faudrait…

  9. Cochon
    28 avril 2016 à 9 h 15 min

    Ali, merci pour le sourire du matin ! :)

  10. PerrucheG
    28 avril 2016 à 13 h 17 min

    Ça me rappelle douloureusement cette patiente récupérée en larmes devant mon bureau après un visite chez sa gynéco qui lui a annoncé la même chose en lui disant qu’elle ne voyait pas pourquoi elle « chialait comme ça » et que ce n’était quand même « pas si grave » qu’elle « n’aurait qu’à en refaire d’autres, des bébés »
    J’avais trouvé cela particulièrement édifiant et je suis presque honteuse pour ma profession de constater que des CONfrères manquent autant d’humanité…
    :(

  11. Cochon
    28 avril 2016 à 14 h 09 min

    Heureusement il y a toujours des gynécos ou médecins en général, attentifs à leurs patients (d’ailleurs, si vous pouviez me laisser vos coordonnées ! ;) )

  12. Anonyme
    28 avril 2016 à 14 h 44 min

    J’ai vu le cœur de mon petit s’arrêter pendant l’échographie : il battait au début, à la fin plus rien.
    La gynéco a voulu savoir si je comprenais que l’échographie n’y était pour rien.
    Mon petit venait de mourir ; elle a pensé d’abord à se protéger elle-même.
    Soignant, vraiment ?

  13. Cochon
    28 avril 2016 à 16 h 41 min

    Votre histoire me touche beaucoup et j’imagine combien ce moment a dû être horrible à vivre.
    On devrait former un groupe de soutien psychologique. Dans ces moments, on a bien besoin de réconfort !

  14. Ardigazna
    28 avril 2016 à 17 h 03 min

    C’est même au-dessous de la réalité que j’ai vécue lors de deux fausses couches qui se sont très très mal passées… A la première, l’anesthésiste a haussé les épaules : « Ah mais c’est normal, vous êtes vieille ! » A la seconde, où j’ai failli y passer car on m’avait fait attendre 4 heures aux urgences en pleine hémorragie, alors qu’il me restait 5 litres de sang et que j’avais déjà tourné de l’oeil trois fois : « Ah mais pendant ce temps-là, y en a d’autres qui attendent ! Vous monopolisez la salle. »

  15. Cochon
    28 avril 2016 à 19 h 56 min

    C’est même plus du manque de tact, c’est de la vraie connerie.
    L’autre variante de « Vous êtes trop vieille », c’est « Vous êtes trop grosse », très courante elle aussi.

  16. yvan
    16 mai 2016 à 7 h 51 min

    Il est vrai qu’un peu d’humanité ne nuirait point , c’est un fait de société qui devient malheureusement récurant , un nombrilisme , une perte de repére , un replis sur soit , un égoisme marchand , une crise identitaire .Il est important que que l’on reléve cette sorte d’info qui révèle beaucoup de nos dérives sociétaires , je pense que ce médecin risque d’avoir de mon en moin de client est c’est très bien comme celà . ps freelance sourd graphiste voilà se que j’ai taper sur google parceque je cherchais une personne que j’ai vu à la tv et qui était sourde et qui cherchait du travail alors je crois que je me suis trompé et mon erreur ma amener ici mais voilà le hasard fait parfois bien les choses peu être j’ai un peu lu votre blog et je trouve celà intéréssant et bonne journée à vous changer de médecin c’est un conseil et nous ne le recomandons surtout pas celui là tous les médecins ne sont pas comme celà heureusement lui c’est une véritable catastrophe .

  17. Cochon
    17 mai 2016 à 9 h 10 min

    Bonjour Yvan,
    Merci pour votre commentaire ! J’ai effectivement changé de médecin. C’était la 1ere et dernière fois que j’ai vu ce radiologue.
    En tout cas, au plaisir de vous revoir sur mon blog, même si je ne suis pas la freelance que vous recherchiez ! (j’espère que vous avez pu la ou le retrouver) :)

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *